Démystifier le diabète de grossesse

Vous allez à votre rendez-vous chez votre professionnel de la santé qui suit votre grossesse. Vous êtes rendue à 25 semaines, vous faîtes donc certains tests de routine. Quelques jours plus tard, vous recevez un appel de votre professionnel pour avoir les résultats et … BAM, il vous annonce que vous avez un diabète de grossesse. Allô le stress, c’est quoi ça un diabète de grossesse? Je n’ai pas abusé des sucreries pourtant… C’est dangereux pour mon bébé? Pour moi? Est-ce qu’il y a des solutions?

Eh bien, vous êtes à la bonne place pour en apprendre davantage!

Rassurez-vous, le diabète de grossesse est commun et facilement détectable. Il y a de multiples solutions à ce diagnostic! Ce blogue sert à comprendre l’ensemble de ce qu’implique avoir un diabète de grossesse, si lire sur les impacts possibles vous stresse (et je dis bien possible, ça n’arrive pas dans tous les cas!), allez voir la section des solutions possibles plus bas. 😉

Qu’est-ce que le diabète de grossesse?

Avant de parler du diabète de grossesse, démystifions ce qu’est le diabète tout court. Il s’agit d’une condition médicale qui indique que le pancréas ne produit pas assez d’insuline (hormone qui régule la quantité de sucre dans le sang), ou bien que le corps n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline produite par le pancréas (1). Il est caractérisé par une hyperglycémie prolongée (un taux anormalement élevé du sucre dans le sang).

Le diabète de grossesse, aussi appelé diabète gestationnel, est tout simplement un diabète qui a été détecté chez le parent enceint.e pour la première fois durant une grossesse. Il peut s’agir d’un diabète qui est apparu avant la gestation, ou pendant. Dans la plupart des cas, l’hyperglycémie est causée par les hormones produites par le placenta (2)

Souvent, le diabète disparaît après la grossesse. Dans ce cas, c’est qu’il a été causé par les différentes hormones produites durant celle-ci. Les statistiques démontrent qu’entre 3% et 20% des personnes enceintes seront touchées par cette condition (3).

Comment savoir si j’ai un diabète de grossesse?

Il faut savoir que dans la majorité des cas, le diabète apparaît lors de la fin du 2e ou au 3e trimestre (3). Les professionnels de la santé peuvent vous proposer un test de dépistage du diabète entre les 24 et 28e semaines de grossesse; il s’agira de mesurer votre glycémie suite à l’ingestion d’un liquide sucré (2).

En ce qui a trait aux symptômes du diabète de grossesse, dans beaucoup de cas, les personnes enceintes n’en ressentent pas. Cependant, il peut arriver qu’elles ressentent une fatigue inhabituelle, une soif exagérée, une augmentation du volume et de la fréquence des urines, et/ou des maux de têtes. Ce sont par contre des symptômes fréquemment ressentis durant la grossesse, ils passent donc souvent inaperçus (3). (Ceci n’est pas un moyen de vous diagnostiquer, merci d’en parler avec votre professionnel de la santé si jamais vous avez un doute!). 

Pour en savoir plus sur les différents types de dépistages du diabète de grossesse, consultez Diabète Québec.

Quels sont les impacts d’un diabète de grossesse sur moi? Sur mon bébé?

Il faut savoir avant tout que le diabète peut être contrôlé, soit par l’alimentation ou par des médicaments (évidemment, les professionnels de la santé recommandent en premier lieu le contrôle par l’alimentation! Nous y reviendrons dans la section sur les solutions).

Dans le cas où le diabète n’est pas contrôlé, donc que le taux de sucre dans le sang reste élevé sur une période prolongée, certains risques peuvent alors apparaître (3) :

  • Surplus de liquide amniotique, augmentant le risque d’un accouchement prématuré
      • Un grand volume de liquide amniotique augmente le risque d’une rupture prématurée des membranes. (4)
  • Risque d’un accouchement par césarienne ou d’un accouchement par voie génitale plus difficile.
      • Notamment à cause de l’hyperglycémie prolongée qui augmente les risques d’avoir un gros bébé à la naissance (plus de 4 kg / 9 lbs) (3)
  • Hypertension de grossesse ou pré-éclampsie (tension artérielle élevée et enflure)
      • Pour en savoir plus sur l’hypertension de grossesse et la prééclampsie, je vous invite à vous rendre sur le site de Naître et Grandir.
  • Risque plus élevé de rester diabétique après l’accouchement ou de développer à long terme un diabète de type 2
      • 20 à 50 % de risque dans les 5 à 10 années suivant la grossesse (3)

Une hyperglycémie prolongée chez le parent enceint.e  peut également avoir des effets sur les bébés (3) : 

 

  • Risque de blocage lors de la sortie des épaules pendant l’accouchement
  • Bébé plus gros que la normale à la naissance (plus de 4 kg ou 9 lb)
  • Hypoglycémie (baisse de sucre dans le sang) à la naissance
  • Risques légers de jaunisse à la naissance (surtout s’il est prématuré), un manque de calcium dans le sang et de difficultés respiratoires.
  • Risque d’être obèse et de présenter une intolérance au glucose au début de l’âge adulte (surtout si le poids de naissance est plus grand que 4 kg ou 9 lb)
Quelles sont les solutions qui s’offrent à moi?

En premier lieu, votre professionnel de la santé pourra vous proposer des conseils sur une alimentation adaptée et une bonne hygiène de vie. Vous pourrez également être référés à un(e) diététiste ou nutritionniste (n’hésitez pas à le demander à votre professionnel!) Ils vous proposeront un plan alimentaire ajusté à vos préférences et conditions. Un(e) physiothérapeute ou un(e) entraîneur spécialisé(e)s pour les personnes enceintes pourra également vous aider avec un plan d’activité physique adapté (ex : professeur de yoga/natation prénatal, etc.)

Également, si vous ou votre partenaire avez un diabète de grossesse et que vous êtes également intéressés par nos cours prénataux, nos doulas se feront un plaisir de vous offrir du contenu adapté à votre situation! Nos services en naturopathie pourront également vous aider en alternatives naturelles pour vous accompagner pour contrôler votre diabète de grossesse.

La prise d’insuline

En second lieu, si votre diabète n’a pas pu ou ne peut pas être contrôlé par l’alimentation et l’activité physique, les professionnels de la santé peuvent vous prescrire de l’insuline ou un anti-diabétique oral (certains sont compatibles avec la grossesse, mais la plupart des médecins préfèrent l’insuline). Ceux-ci permettront d’aider à contrôler votre glycémie, ayant comme effet de diminuer les risques encourus par l’hyperglycémie prolongée!

Ne vous inquiétez pas, l’insuline n’a aucun effet sur votre bébé directement. (Au contraire, les bienfaits que cela a sur votre diabète est bénéfique pour le bébé!)  La molécule ne traverse pas la membrane du placenta. (5)

Par contre, avec la prise d’insuline, il y a un plus grand risque de déclenchement de l’accouchement (souvent vers 38-39 semaines de grossesse), pour éviter que le bébé ne soit déjà trop gros lorsqu’arrivera le terme de la grossesse (6) . Nos doulas formées pour accompagner les couples lors d’un déclenchement pourront vous accompagner avec douceur et sagesse, et leurs multiples outils pour gérer les contractions vous aideront à vivre votre accouchement de la meilleure manière possible!

Puis-je allaiter si j’ai un diabète de grossesse?

La réponse est oui! L’allaitement est recommandé pour toutes les personnes ayant accouchées, diabétiques ou non (mais il est encore plus recommandé pour les diabétiques!) Il comporte plusieurs bienfaits pour la personne allaitante : il aide à contrôler la glycémie en post-partum, aide à la prévention du diabète de type 2 et aide à améliorer la tension artérielle! Pour le nourrisson, les avantages sont aussi multiples : il aide notamment à réduire le risque d’obésité et à réduire les risques de développer un diabète plus tard dans sa vie (3) . Il est cependant important de savoir que la montée de lait peut être retardée de quelques jours.

Pour plus d’information et des témoignages sur l’allaitement et le diabète, je vous invite à consulter La Fédération des Diabétiques (site français).

Dalia Séguin

Accompagnante à la naissance et postnatale chez Les Premiers Moments

 

Références :

  1. Diabète, Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : https://www.who.int/topics/diabetes_mellitus/fr/#:~:text=Le%20diab%C3%A8te%20est%20une%20maladie,dans%20le%20sang%20(hyperglyc%C3%A9mie).  
  2. Diabète de grossesse, Mieux Vivre avec notre enfant, p. 100, 127, et 164
  3. Le diabète de grossesse, Diabète Québec : https://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete/tout-sur-le-diabete/types-de-diabete/diabete-de-grossesse/  
  4. Hydramnios, oligoamnios : trop ou pas assez de liquide amniotique;  Passeport Santé : https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=hydramnios-oligoamnios#:~:text=La%20pression%20exerc%C3%A9e%20par%20la,le%20risque%20d’accouchement%20pr%C3%A9matur%C3%A9.
  5. Insuline pour traiter le diabète de grossesse; CHU Montréal https://www.chumontreal.qc.ca/sites/default/files/2018-06/122-1-Insuline-pour-traiter-diabete-de-grossesse.pdf
  6. Ma grossesse avec un diabète, Fédération Française des Diabétiques : https://www.federationdesdiabetiques.org/diabete/diabete-femme/diabete-grossesse